Ecologie, environnement & Energie

  1. Electricité durable: mettre fin au privilège de l’obligation d’achat et de l’injection prioritaire sur le marché des consommateurs

Ce privilège injuste bénéficie aujourd’hui aux kWh solaires et éoliens et  pénalise lourdement le contribuable et les producteurs nationaux décarbonées (pourtant bon marché et non subventionnés). Ce système anti-concurrentiel contribue largement à la récente hausse des prix de l’électricité et est nuisible au consommateur.

Chaque source d’électricité devrait être mise sur le marché selon ses mérites économiques et environnementaux, sans favoriser les fournisseurs alternatifs, souvent étrangers, utilisant des équipements renouvelables importés, et qui, en plus du privilège de l’obligation d’achat de leur kWh par les opérateurs français reçoivent les lourdes subventions prélevées sur les ressources des ménages (taxes TICPE et CSPE prélevées sur les carburants et l’électricité). Ce favoritisme, au détriment de la production électrique nationale hydraulique et nucléaire, largement éprouvée, championne d’Europe pour ses vertus climatique et ses prix bas, ne bénéficie aujourd’hui qu’à des importateurs et des financiers étrangers, à des fournisseurs qui ne sont souvent que de simples revendeurs spéculateurs mais pas des producteurs, et ne bénéficie en aucun cas au consommateur français et encore moins au climat.

 

  1. Certificats d’origine de l’électricitétout comme les certificats d’origine renouvelables largement proposés au consommateur par les fournisseurs électriques alternatifs, le citoyen qui le souhaite devait pouvoir souscrire, s’il le souhaite, un contrat de fourniture d’électricité d’origine garantie nucléaire, afin de soutenir notre industrie nationale et de profiter des énormes avantages qu’elle apporte au consommateur et à notre pays (sans CO2, non intermittente, bon marché, non subventionnée par des taxes, made in France et socle de notre indépendance énergétique.

La seule présence sur le marché des particuliers de l’offre “garantie renouvelable” est profondément anormale, injuste et trompeuse pour le consommateur quand on sait que les  “certificats verts” qui l’accompagnent peuvent être achetés à tout moment dans l’année par les fournisseurs alternatifs et revendus, y compris dans les périodes sans vent et sans soleil, accolés en réalité à de l’énergie nucléaire qu’EDF est tenu de fournir à ses concurrents à travers le dispositif ARENH que la France a concédé à l’Europe en échange de dérogations d’un autre âge qui se retournent aujourd’hui contre l’intérêt de notre pays.

 

  1. Nucléaire: abolir la LTECV de 2015 (loi de transition énergétique pour une croissance verte) et notamment la limitation à 50% de la production électrique nucléaire en 2035 ainsi comme son plafonnement à 63 GW et les arrêts de 14 réacteurs sans raisons techniques, ni économiques ni de sûreté et au détriment du climat.

En France, chaque chaque kWh solaire qui remplace un kWh nucléaire multiplie par un facteur 6 nos émissions de CO2 (56 grammes de CO2 par kWh pour le photovoltaïque contre 4 grammes de CO2 par kWh pour le nucléaire – sources ADEME et EDF); de même, chaque kWh éolien dégrade d’un facteur 3 notre bilan carbone (14 gCO2/kWh pour l’éolien contre 4gCO2/kWh pour le nucléaire). La priorité doit être donnée avant tout au climat et pas au soutien aux fabricants chinois de capteurs solaires ni aux constructeurs allemands d’éoliennes et aux puissants lobbies financiers, charbonniers et gaziers qui les soutiennent.

contribution de Jean-Luc

Vers le renforcement des collectivités territoriales (Acte IV de la décentralisation)

Il s’agit de parachever le mouvement de décentralisation initié dans les années 1980 en évitant toute  redondance entre les différents échelons en spécialisant les...

Formation des enseignants, Programmes scolaires …

Formation des enseignants : La récente réforme a eu l’avantage de donner davantage de temps de formation aux futurs PE puisque les éléments théoriques, didactiques...

Refonder et réincarner les promesses de la république

Refonder et réincarner les promesses de la république : EGALITE de soins en France LIBERTE d’installations dans des zones rurales qui peuvent se...

Participez !

Commentez cet article
afin de recueillir votre avis.

4 Commentaires

  1. Bonjour monsieur Philippe Jouvin, Vos idées sont identiques aux miennes. Toutefois il serait souhaitable d’abroger la loi scandaleuse dénommée NOME qui asservi et détruit notre système énergétique qui doit être reconnu comme “souveraineté stratégique” .
    En ce qui concerne le nucléaire, au mois d’aout 2019, le Président Macron a brutalement stoppé, sans aucune explication, le développement expérimental du réacteur ASTRID à neutrons rapides de quatrième génération, Décision pour ma part irresponsable, qui va déstructurer et entrainer une dislocation de centres avancés de la recherche de l’atome en entrainant l’expatriation de nombreux professionnels. J’ai fait part de ces craintes par de nombreux msg aux dirigeants LR qui certainement par peur des “verts” ont éludé avec maitrisé ce sujet…. Pourquoi j’insiste sur le nucléaire parce que c’est la seule industrie nationale de haut niveau dont le développement de ses différents composants (4e génération, traitements des déchets, production hydrogène par électrolyse, réacteurs SMR, EPR, etc…) assurera des rentrées financières dans les caisses de l’Etat qui permettront le financement des service publics (santé, sécurité, justice, emplois social, etc…)
    En conséquence je le répète nous devons financer prioritairement le développement industriel nucléaire dans tous ses compartiments (4e génération dans son ensemble sans oublier les réacteurs à sels fondus, traitement des déchets, EPR, santé, etc..). La répartition sur tous le territoire des différents acteurs du nucléaire agira fortement sur la création d’emplois multiples et bien souvent de haut niveau dans de nombreuses filières industrielles.
    Pour moi priorité au nucléaire avec l’hydrogène pour la mobilité, car devant la criticité programmée vers 2030/2050 de nombreux métaux l’avenir des batteries pour la mobilité risque d’être un peu compromis surtout avec l’hégémonie incontournable de la Chine (extraction, raffinage) sur les métaux rares et terres rares dont le principal objectif est le marché mondial du véhicule électrique. Dans quelques années nous risquons d’assister au même scénario que pour les panneaux solaires avec la dislocation de notre industrie des moyens de transport (Bus, Camions, Voitures, Motos, Vélos, etc.)
    Cordialement
    Alain Vincent
    Adhérent LR 210161713

  2. Tout a fait d’accord avec les propositions de Jean Luc.
    Malheureusement sur ce sujet de l’énergie, nous sommes très contraints par l’UE pilotée par l’Allemagne qui prône le tout ENR au détriment du nucléaire.
    L’Allemagne va droit dans le mur avec un risque de black-out important et des prix de l’électricité qui ne cessent d’augmenter.
    De plus, pour compenser l’intermittence des ENr l’Allemagne va utiliser le projet Nordstream2 pour se fournir en gaz auprès de la Russie très émetteur de CO2.
    Ne suivons pas l’Allemagne. Restons avec notre mix nucléaire important qui permet de produire et donner des emplois en France.

  3. Il est de plus en plus question de réindustrialiser la France ce qui pourrait être une bonne chose pour l’emploi et la balance commerciale . Or, l’un des intérêts de la délocalisation des usines était de limiter la pollution des sols et des nappes phréatiques. Industrie et écologie ne pourraient ils pas devenir compatibles grâce à une recherche sur les produits polluants utilisés par les usines et/ou l’aide à la relocalisation des usines propres?

  4. En ec qui concerne l’énergie seuls l’électricité d’origine nucléaire et l’hydrogène produit par cette même électricité permettront la fourniture des quantités dont nous avons et auront besoin. Il faut donc stopper dès le printemps 2022 le financement publique des ENR. De même il faut isoler, isoler, isoler et construire le neuf en mode basse consommation < 50KW / an / m2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici