A force de nous traiter comme des supplétifs, des gens vont voter une motion de censure – 25 août

0
3901

Philippe Juvin député LR des Hauts de Seine et chef du service des urgences à l’hôpital Pompidou est l’invité de 7h50. Il est revenu sur les rapports entre son parti et le gouvernement mais aussi sur la situation dans l’hôpital public.

« Nous sommes ouverts à discuter ». Voilà ce qu’affirme ce vendredi sur France Inter Philippe Juvin, député LR des Hauts de Seine et chef du service des urgences à l’hôpital Pompidou, invité du 7h45. « Attention à force de se comporter comme une sorte de toute puissance et de nous mépriser tel des supplétifs, il va y avoir des gens de bonne volonté qui vont voter des motions de censure », dit-il.

« Il y a un risque majeur d’une motion de censure soutenue par les Républicains » sur le budget 2024, prévient-il sur France Inter Philippe Juvin. « Vous avez vu des économies ? » se questionne le député, face aux grandes lignes du budget 2024, « la dette ne fait qu’augmenter et il y a une augmentation de la dépense publique. Le budget tel qu’il est actuellement n’est pas acceptable ». L’évocation d’une motion de censure par le député « n’est pas une menace », assure-t-il, « c’est l’exercice démocratique (…) Nous ne sommes pas dans le sentiment, en se disant il faut être gentil ou pas avec la majorité ». Selon Philippe Juvin, les LR pourraient faire tomber le gouvernement d’Elisabeth Borne : « Je le regrette, mais si le budget ne change pas, il y a un risque majeur d’une motion de censure soutenue par les Républicains ».

Ecouter l’émission sur le site de France Inter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici