Philippe Juvin, le Blog
Député européen, Maire de La Garenne-Colombes
Président de la fédération Les Républicains des Hauts-de-Seine

Presse | Philippe Juvin, le blog - Part 3

Actualités 'Presse'

Accords entre Philip Morris et l’Union européenne : Marisol Touraine, pourquoi cédez-vous aux lobbys du tabac ?

Communiqué-de-presse-300x300Philippe JUVIN, porte parole LR Europe : « Accords entre Philip Morris et l’Union européenne : Marisol Touraine, pourquoi cédez-vous aux lobbys du tabac ? »

Le 9 mars 2016, le Parlement européen s’est très majoritairement prononcé contre le renouvellement des accords de coopération conclus entre l’UE et les fabricants de tabac pour lutter contre le trafic. Le Parlement visait plus particulièrement celui signé avec Philip Morris, qui arrive à échéance en juillet 2016.

Le Parlement avait souligné le manque de transparence dans lequel ces accords avaient été conclus et avait fait état d’enquêtes en cours sur les liens existant entre certains fonctionnaires
européens et cigarettiers.

En effet, le tabac vendu illégalement est en grande partie fabriqué par les cigarettiers eux-mêmes. Certains sur-approvisionnent et deviennent ainsi les sources du trafic. Dans ces conditions, comment passer un accord de lutte contre le trafic avec ceux qui l’alimentent ?

Aujourd’hui, des indices nous laissent penser que la Commission envisage de passer outre l’avis du Parlement en renouvelant son accord avec Philip Morris. Renouveler cet accord serait bafouer l’avis du Parlement européen.

La France doit s’opposer à cet accord de dupes qui se fait au détriment des recettes fiscales des Etats européens et de la santé des citoyens. Cet accord doit être remplacé, comme l’a exigé le
Parlement européen, par la conclusion et la mise en oeuvre du Protocole de l‘OMS « pour éliminer le commerce illicite de tabac » dont la discussion et le vote par les députés européens sont prévus le 7 juin à 14h. Cette date ayant déjà été repoussée à plusieurs reprises, je demande à la Commission, au Président du Parlement européen et à la Conférence des Présidents, de veiller à que cet ordre du jour soit respecté. Mais je demande aussi à la France de choisir son camp.

Car pendant ce temps là, les gouvernements laissent faire, particulièrement le gouvernement français, totalement silencieux.

J’appelle solennellement Marisol Touraine, ministre de la santé, à sortir de son silence. Elle doit condamner sans ambiguïté la reconduction de l’accord entre l’Union et Philip Morris et soutenir le Parlement européen contre la Commission.

Pourquoi Marisol Touraine est-elle silencieuse ? Parce que la France, encore une fois, ne pèse plus en Europe ? Ou encore parce que les lobbys de cigarettiers ont aussi réussi leur sale
besogne auprès des autorités françaises ? Marisol Touraine, réveillez-vous ou expliquez vous.

>>Cliquez ici pour télécharger le communiqué en version pdf

Le Parlement doit résister au lobby du tabac en ratifiant le protocole de l’OMS à la date prévue

Communiqué-de-presse-300x300Philippe Juvin, eurodéputé PPE-LR « Le Parlement doit résister au lobby du tabac en ratifiant le protocole de l’OMS à la date prévue ».

Le Parlement européen a voté le 6 mars dernier contre la reconduction des accords de coopération UE-cigarettiers, et en particulier l’accord avec Philip Morris.

Le Parlement européen souhaite à présent la ratification du Protocole de l’OMS. Cette ratification, initialement prévue en mai, a été reportée pour des raisons de procédure, à la date du 6 juin‬. ‬

Philippe Juvin a demandé au Président de son groupe au Parlement européen, Manfred Weber, de tenir bon, malgré les pressions de l’industrie du tabac. Le Parlement européen et la Commission européenne doivent résister au puissant lobby du tabac, bien installé dans les couloirs de Bruxelles.

>>Cliquez ici pour télécharger le communiqué en version pdf

Mon point de vue sur la Primaire

J’ai débattu, ce lundi, sur le sujet « Primaire à droite : Nicolas Sarkozy peut-il revenir ? ».
L’occasion de rappeler que la priorité de Nicolas Sarkozy est aujourd’hui de rebâtir le parti et de faire en sorte que la Droite ait une colonne vertébrale.
Le candidat désigné par la Primaire devra être une personne d’expérience, déterminée, capable de porter des réformes ambitieuses.

Lundi 18 avril à 19h30 – Invité de LCP dans l’émission « Ca vous regarde »

20160418 - ITW LCP

Le PNR enfin adopté après 5 ans de discussions : que de temps et, peut-être, de vies perdus par l’idéologie de la Gauche et du Front National

Philippe Juvin, Porte-parole LR : « Le PNR enfin adopté après 5 ans de discussions : que de temps et, peut-être, de vies perdus par l’idéologie de la Gauche et du Front National »

Après plus de 5 ans de bataille, le fichier européen des passagers aériens (PNR) a été enfin adopté.

Ce fichier est une arme supplémentaire contre le terrorisme. Ce texte a été adopté après une bataille éreintante contre le Front National, les Verts, le Front de Gauche et les socialistes, qui n’en voulaient pas au motif de la protection de la vie privée.

Il aura finalement fallu les tueries de Paris et Bruxelles pour que les socialistes, les Verts et le Front de Gauche changent d’avis et soutiennent, du bout des lèvres, le PNR.

Depuis le début, Les Républicains ont été les seuls à défendre ce projet. Nous avons eu raison avant tout le monde. Notre victoire nous laisse un goût d’amertume : que de temps gâché et, peut-être, que de vies perdues par l’idéologie de la Gauche et du Front National !

>>Cliquez ici pour télécharger la version pdf

Mon analyse du Conseil européen des 18 et 19 février 2016

Communiqué-de-presse-300x300Philippe Juvin, porte-parole des députés européens LR-PPE : Dernier Conseil européen avant fermeture ?

Le Conseil européen est un échec pour la France et pour l’Europe. La France est isolée et n’a plus d’alliés. Le tacle de Manuel Valls à Angela Merkel deux jours avant la réunion a été une faute grave qui nous a définitivement privés du soutien de l’Allemagne. Il devra répondre de cette faute car il a ainsi privé la France des moyens de défendre ses agriculteurs et de peser dans les débats du Brexit ou de l’immigration. Au Conseil, sans allié, personne ne pèse.

Mais il y a plus grave. En se coupant de l’Allemagne, le gouvernement français a privé l’Europe de son moteur traditionnel. Or sans moteur, l’Europe ne parviendra jamais à se mettre d’accord sur une stratégie commune dans cette crise migratoire qui devient une crise de civilisation. L’inefficacité de l’Europe unie fera le jeu des populistes et chaque État tentera de jouer sa carte. L’Europe peut disparaître de cet éclatement. Isolés, les États, même les plus grands, seront emportés par la vague migratoire. Au-delà de l’Union, qui peut se dissoudre de fait, c’est le modèle même de la civilisation européenne qui sera alors en danger.

Quant au Brexit, le Conseil ne fait que subir. Il se contente de traiter le sujet par de petites négociations de petite cuisine, avec pour seul projet de sauver le soldat Cameron. Qui dira que c’est pour de minables raisons internes au parti conservateur que le Premier ministre britannique a créé une telle pagaille ? Qui dira que personne ne sait mesurer les conséquences économiques du Brexit, mais que le Royaume-Uni perdra certainement plus que les autres pays européens ? Plutôt que de répondre petitement et au coup par coup au marchandage des Britanniques, l’hypothèse du Brexit pourrait être une chance : celle de mettre en œuvre une Europe plus efficace à deux vitesses. Mais pour cela il faut une volonté dont sont dépourvus le Conseil et les dirigeants des grands États, Hollande comme Merkel. Le Brexit est l’occasion de réviser les traités : pas seulement pour accorder un statut particulier au Royaume-Uni mais pour redéfinir les contours d’une nouvelle Europe. Une Europe plus intégrée et efficace avec une union économique et monétaire approfondie, un vrai gouvernement de l’euro, une union de l’énergie, un nouveau Schengen, une politique migratoire, une défense et surtout un mode nouveau de gouvernance plus démocratique. Les États de l’Union qui n’en voudront pas participeront à un second cercle, moins intégré. Les choses seront enfin beaucoup plus claires.

Les crises actuelles révèlent que les élargissements successifs ont fait de l’Union un géant de plus en plus condamné à l’immobilisme. Faire des crises, celle du Brexit ou de l’immigration, une opportunité de refondation : c’est ce que la France aurait dû défendre au Conseil. Encore une occasion ratée. Avant fermeture définitive ?

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Fotil modifié l’ortograf ?

LOGO Tribune>> Cliquez ici pour lire la tribune publiée sur le site du Huffington Post

Fotil modifié l’ortograf?

Les écoliers, collégiens et lycéens n’ont pas été épargnés depuis deux ans. Ils ont subi successivement la disparition des classes européennes, la réforme des rythmes scolaires, la modification des programmes du Collège (en particulier ceux d’Histoire), la fin de l’internat d’excellence, et la forte réduction des classes bilingues, de latin et grec. On attend aussi la fin annoncée des notes. Nivellement généralisé donc.

J’espérais que la prochaine réforme du ministre de l’Education nationale aurait eu pour but de mettre fin au naufrage d’un système qui produit chaque année 20% d’enfants incapables de maîtriser correctement notre langue.

Le gouvernement s’est effectivement attaqué à la langue. Mais pas dans le sens que nous aurions pu espérer.

La ministre nous a annoncé une réforme de l’orthographe. Ognon et plus oignon, nénufar et non plus nénuphar, paraitre et non plus paraître, leadeur et non plus leader. Dernier avatar d’une certaine école de pensée qui voit dans toute difficulté un obstacle à l’égalité, et dans toute exigence une barrière à l’ascenseur social. C’est ainsi que l’orthographe est définie par certains comme un marqueur social. Pour promouvoir l’égalité des chances, il faut rendre l’orthographe plus facile et donc moins exigeante. Abaisser les exigences pour obtenir de meilleures notes et « ouvrir » au plus grand nombre. Cette idéologie n’est pas la mienne. L’important n’est donc plus le niveau mais la massification.

[Lire la suite …]

Mon point de vue sur Schengen dans l’émission de RFI « Carrefour de l’Europe »

Au cours de ce débat sur l’avenir de Schengen, j’ai rappelé que l’immigration allait s’amplifier dans les années à venir et que la disparition de l’espace Schengen aurait un coût économique et symbolique important. J’ai plaidé pour une refondation de Schengen autour d’un groupe d’Etats restreint, capable de définir et de protéger les frontières extérieures de l’Europe.

Cliquez ici pour accéder au site de RFI

Mon opinion sur le Brexit dans l’émission « Ici l’Europe » de France 24

J’ai débattu du Brexit avec plusieurs eurodéputés britanniques. L’occasion de rappeler que la Grande-Bretagne fait partie de l’Histoire européenne mais que les britanniques ne peuvent pas rester à n’importe quel prix, sachant qu’ils bénéficient déjà d’un statut particulier. A mes yeux, un Brexit aurait inévitablement des effets négatifs, mais à long terme il présenterait des avantages pour la France et l’Europe.

Cliquez ici pour accéder au site de France 24

Toute l’Europe.eu m’interroge sur mes priorités au Parlement européen en 2016

J’ai brièvement présenté les priorités du PPE au Parlement européen pour 2016. D’un coté, nous serons mobilisés sur le marché unique numérique, un chantier législatif important, qui permettra à l’Europe de rattraper son retard dans les nouvelles technologies; de l’autre, nous mettrons tout en oeuvre pour résoudre la crise migratoire qui menace l’identité européenne.

Cliquez ici pour accéder au site de Toutel’Europe.eu

Marché unique numérique : Mettre un terme aux barrières digitales

Communiqué-de-presse-300x300 « La création d’un Marché unique numérique va permettre à l’Europe de rattraper son retard sur les États-Unis en renforçant la compétitivité de son industrie face aux géants numériques mondiaux. Aujourd’hui, nous avons posé les premières bases pour créer de futurs champions européens du numérique », a déclaré Philippe Juvin, co-rapporteur pour le Groupe PPE, à la suite du vote sur la stratégie d’un Marché unique numérique au Parlement européen à Strasbourg.

« La révolution numérique qui s’ouvre offrira un potentiel de croissance immense pour les entreprises européennes et les consommateurs. La confiance de ces derniers est d’ailleurs le pilier central du Marché unique numérique et nous devrons donc nous assurer que les citoyens bénéficient de la même protection quand ils achètent en ligne que lorsqu’ils achètent dans les magasins traditionnels. En ce qui concerne les entreprises, il est absolument indispensable de leur offrir un environnement juridique stable pour qu’elles puissent se développer par-delà les frontières européennes, sans coûts additionnels injustifiés, ni incertitude juridique », a-t-il ajouté.

« Tout au long des négociations sur ce rapport, je me suis battu pour que le rôle et la responsabilité des plateformes et des intermédiaires de l’internet soient éclaircis. Les plateformes doivent être au moins en partie responsables des contenus qu’elles diffusent. Nous devons aussi ouvrir le débat sur le partage des bénéfices liés à leur activité. La valeur générée par cet écosystème doit être partagée équitablement avec tous les ayants droit. Le transfert de valeur au bénéfice des seuls intermédiaires est injustifiable aujourd’hui ».

« Enfin, le développement de l’économie numérique doit s’accompagner d’une protection du droit d’auteur, de la propriété intellectuelle et d’une meilleure lutte contre la contrefaçon sur internet. N’oublions pas que nos industries culturelles sont nos champions économiques européens », a conclu Philippe Juvin.

Cliquez ici pour lire le communiqué en version pdf

Ma réaction aux voeux de François Hollande sur RFI

Suite aux vœux du Président de la République, j’ai notamment pu réaffirmer mon soutien à la déchéance de nationalité et rappeler que la crise identitaire dont la France souffre est majeure. L’année 2015 a été nourrie par des débats lamentables notamment sur les programmes scolaires où le Gouvernement tentait de détricoter les bases. Concernant la lutte contre le terrorisme, le Président de la République doit cesser de faire de la com’ et agir.

RFI

 

A partir de 7’50

Cliquez ici pour écouter l’interview sur le site de RFI

Le Courrier du Parlement, Décembre 2015 – Interview de Phlippe Juvin par Pauline Pouzankov

Une Courrier du Parlement

Cliquez ici pour lire l’article en version pdf

Marché Unique Numérique : «La révolution numérique de l’industrie européenne est en marche»

14/12/2015: Marché Unique Numérique : « La révolution numérique de l’industrie européenne est en marche » – Philippe Juvin (LR, PPE, Fr)

« Le Marché Unique Numérique offre un potentiel de croissance considérable pour les consommateurs et les entreprises européennes. Il permettra de rattraper le retard de l’Europe sur les États-Unis en renforçant la compétitivité de son industrie face aux géants numériques mondiaux. La grande majorité de l’offre disponible en ligne vient des États-Unis. Il faut stimuler cette offre et créer les champions européens du numérique », a déclaré Philippe Juvin, rapporteur pour le Groupe PPE, à la suite de l’adoption du rapport relatif au Marché unique numérique, hier soir en commission du Marché intérieur et en commission de l’Industrie au Parlement européen.

« L’une des clés du développement de l’économie numérique réside dans la confiance des consommateurs; ils doivent bénéficier de la même protection quand ils achètent en ligne que lorsqu’ils achètent sur les marchés traditionnels. Ils doivent aussi avoir accès à des systèmes de livraisons transfrontalières de colis moins chers et plus efficaces.

Cette révolution numérique va aussi provoquer la transformation de toute l’économie traditionnelle en économie numérique. Il faut donc garantir aux entreprises un environnement juridique stable par-delà les frontières intra européennes.

La fiscalité doit être repensée pour s’adapter à cette nouvelle économie. Les infrastructures de réseaux à très haut débit doivent être étendues aux zones rurales ou enclavées. L’UE doit définir des normes techniques unifiées pour devancer les standards qui seraient imposés par les grands acteurs américains, notamment en matière de cloud ou de big data.

Il est également essentiel d’éclaircir le rôle et la responsabilité des plateformes et des intermédiaires de l’internet. Les plateformes doivent être au moins en partie responsables des contenus qu’elles diffusent. Nous devons aussi ouvrir le débat sur le partage des bénéfices liés à leur activité », a ajouté le député européen.

« Enfin, le développement de l’économie numérique doit s’accompagner d’une protection du droit d’auteur, de la propriété intellectuelle et d’une meilleure lutte contre la contrefaçon sur internet. N’oublions pas qu’en Europe, les industries culturelles sont aussi nos champions économiques », a conclu Philippe Juvin.

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse en PDF

BFM TV – Point sur la gestion du service des urgences à l’hôpital Pompidou suite aux attentats du vendredi 13 novembre

France Télévision consacre un reportage sur la police municipale de La Garenne-Colombes

« J’ai renforcé considérablement les effectifs de la police municipale depuis deux ans. En effet, le gouvernement a décidé de supprimer les Brigades Anti-Criminalité de nuit (BAC). Les effectifs sont passés d’environ 70 personnes à moins de 40 entre 2008 et 2014. La sécurité des Garennois est une priorité et La Garenne ne reste paisible que parce qu’on y met les moyens. »

Helmut Schmidt: la nostalgie d’un couple franco-allemand qui fonctionnait

10/11/2015: « Helmut Schmidt, c’est la nostalgie d’un couple franco-allemand qui fonctionnait » – Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen

« Le chancelier Helmut Schmidt est mort. Avec le Président Giscard d’Estaing, ils ont fait vivre un couple franco-allemand puissant, respecté et européen. On leur doit notamment la création du Conseil européen, l’élection du Parlement européen au suffrage universel et la première étape de l’union monétaire.

Quand on regarde l’état actuel du désamour européen et l’effacement de la France en Europe, on ne peut que regretter cette époque où la France et l’Allemagne, ensemble, pesaient sur les affaires de l´Europe », a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

Volkswagen : les présidents actuel et démissionnaire de Volkswagen doivent être convoqués devant la commission du Marché intérieur au Parlement européen

16/10/2015: Volkswagen : les présidents actuel et démissionnaire de Volkswagen doivent être convoqués devant la commission du Marché intérieur au Parlement européen – Philippe Juvin (LR, PPE)

« Le Président actuel de Volkswagen, Mathias Müller, et le Président démissionnaire, Martin Winterkorn, doivent venir s’expliquer devant la commission du Marché intérieur du Parlement européen », a déclaré Philippe Juvin, eurodéputé LR-PPE.

« En trichant, Volkswagen a affaibli l’ensemble de l’industrie automobile, vitale pour l’économie française et européenne.

Jusqu’ici, le Parlement européen s’est contenté de convoquer la Commission européenne qui a été abusée par Volkswagen. Mais les principaux responsables n’ont pas été entendus. C’est un peu comme si le Parlement européen se contentait d’entendre les gendarmes et non les voleurs.

Aux Etats-Unis, Michael Horn a déjà été convoqué par le Congrès. Il a présenté ses excuses et s’est expliqué. Le Parlement européen doit exiger la même chose », a déclaré le député européen.

« J’ai donc saisi Vicky Ford, Présidente de la Commission du Marché intérieur au Parlement européen, et Martin Schulz, Président du Parlement, afin que M. Müller et M. Winterkorn soient rapidement convoqués devant les eurodéputés », a conclu Philippe Juvin.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Arrêt de la Cour de Justice de l’UE : les Etats membres peuvent lutter contre l’immigration à but social

29/09/2015: Arrêt de la Cour de Justice de l’UE : les Etats membres peuvent lutter contre l’immigration à but social – Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Dans un arrêt du 15 septembre dernier, la Cour de Justice de l’Union européenne a clarifié le droit aux prestations sociales dans l’UE. Il y est très clairement affirmé le droit des Etats européens de refuser certaines allocations sociales à des étrangers, même s’ils sont citoyens de l’Union, quand ils représentent une « charge déraisonnable » pour eux », a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Le 11 novembre 2014, la Cour avait déjà autorisé les Etats membres à priver d’aides sociales les ressortissants communautaires volontairement inactifs.

Les Etats membres peuvent donc limiter l’aide sociale apportée aux demandeurs étrangers inactifs.

Cette décision a deux conséquences :

Vis à vis des Européens, leur libre circulation ne leur donne pas des droits sociaux inconditionnels. C’est la fin du tourisme social.
Vis à vis des immigrés non européens, les Etats ont le droit de leur refuser des allocations sociales s’ils ne travaillent pas.

L’Europe dit donc non à l’immigration sociale », a expliqué Philippe Juvin.

« Désormais, le Gouvernement français n’a plus d’excuses, il doit mettre fin à l’aspirateur à immigration illégale que représente notre système social aveuglement généreux. Les prestations sociales doivent aller en priorité à ceux, français ou étrangers, qui contribuent à la richesse du pays », a conclu Philippe Juvin.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

L’affaire Volkswagen concerne-t-elle d’autres marques et touche-t-elle l’Europe ? Le gouvernement français était-il au courant ?

22/09/2015: « L’affaire Volkswagen concerne-t-elle d’autres marques et touche-t-elle l’Europe ? Le gouvernement français était-il au courant ? » – Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« L’affaire Volkswagen, si elle se confirmait, serait d’une extrême gravité. Elle mettrait en doute la capacité des pouvoirs publics à faire respecter des règles contraignantes en matière de réduction d’émissions. Elle entamerait la confiance des citoyens, y compris vis à vis de tous les autres constructeurs. Or, l’industrie automobile est vitale pour l’économie de notre pays et de l’Europe », a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Cette affaire pose aussi la question de la validité des tests faits en laboratoire. Les émissions mesurées en laboratoire doivent refléter honnêtement les émissions observées durant l’utilisation normale de l’automobile.

Le gouvernement français et la Commission européenne doivent répondre aux questions suivantes :

1) Les véhicules Volkswagen construits ou roulant en Europe sont-ils concernés par cette fraude ?

2) Quelles mesures vont être prises pour s’assurer que d’autres constructeurs ne sont pas concernés ?

3) Les tests en laboratoire tels qu’ils sont réalisés normalement reflètent-ils la réalité de l’utilisation normale de la voiture ?

4) La Commission européenne et le gouvernement français étaient-ils au courant que les émissions mesurées en laboratoire ne correspondaient pas à celles observées dans la réalité ?

De la réponse rapide, complète et sans ambiguïté à ces quatre questions dépend la confiance des citoyens dans la filière automobile en France et en Europe, qui est vitale pour notre économie » a expliqué Philippe Juvin.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Baisse d’impôts : les nouvelles promesses à crédit de François Hollande vont à l’encontre de nos engagements européens

Communiqué-de-presse-300x300

21/08/2015 – Philippe Juvin, porte-parole des eurodéputés LR/PPE: « Baisse d’impôts : les nouvelles promesses à crédit de François Hollande vont à l’encontre de nos engagements européens »

François Hollande vient de faire de nouvelles promesses à crédit. Après avoir promis la baisse du chômage, il promet une baisse d’impôts pour 2016. Cette promesse est clientéliste et électoraliste. Elle est surtout impossible à tenir.

Quand on sait que la France souffre des mêmes faiblesses structurelles que la Grèce (désindustrialisation, fuite des talents, manque de compétitivité, baisse des exportations), le chef de l’Etat fait preuve d’une incroyable légèreté. François Hollande promet de distribuer des richesses que nous n’avons pas.

Plutôt que d’annoncer des mesures de court terme, Monsieur Hollande devrait engager des réformes de fond, en commençant par réduire significativement les dépenses publiques et en redonnant des marges de manœuvres aux entrepreneurs, seuls créateurs de richesse. Tous les pays européens l’ont fait sauf la Grèce et … nous.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Débat sur LCP dans l’émission « Ca vous regarde » présentée par Arnaud Ardoin