« Non M. Macron, tout le monde n’est pas à vendre »