Philippe Juvin, le Blog
Député européen, Maire de La Garenne-Colombes

Philippe Juvin Maire de La Garenne-Colombes Député européen

Philippe Juvin et Thierry Solère, députés français et européen UMP, saisissent officiellement Jean-Claude Juncker de la loi relative au renseignement, qu’ils considèrent contraire à la Charte des droits fondamentaux de l’Union

Communiqué-de-presse-300x300

Philippe Juvin et Thierry Solère considèrent que ce projet de loi contient des dispositions qui portent atteinte de façon particulièrement grave aux principes énoncés dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Conscients des menaces terroristes qui pèsent sur la France et qui mettent en danger notre démocratie, les deux parlementaires estiment en effet qu’il faut adapter avec force nos législations pour rendre plus efficaces les actions des services de renseignement, de police et de Justice. Toutefois, les moyens donnés à ces services doivent être proportionnés et adaptés à la menace, et ne pas constituer une atteinte aux droits fondamentaux des citoyens.

Or le projet de loi français met à la disposition de la puissance publique des pouvoirs exorbitants, qui vont au-delà de la légitime action de prévention et de répression du terrorisme.

Par exemple, l’installation de boites noires chez les fournisseurs d’accès à Internet pour récupérer et stocker pendant cinq ans, sans distinction, les informations personnelles de tous les internautes, expose chaque citoyen européen vivant en France à voir ses données personnelles collectées, stockées et utilisées.

Il est invraisemblable de constater qu’aucun garde-fou n’est assuré par le projet de loi puisqu’il prévoit que les écoutes pourront, quasiment sans limite, être organisées par le pouvoir administratif placé sous le contrôle du Premier ministre. Et que l’indépendance de la Commission nationale de contrôle n’est que chimère puisque le Premier ministre peut s’affranchir de son avis en cas de vague « urgence ».

Philippe Juvin et Thierry Solère considèrent donc que ce projet de loi français viole la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, et appellent la Commission européenne, gardienne des traités, à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des citoyens.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Lettre Europe – Avril 2015

Cliquez ici pour télécharger la Lettre Europe d’Avril 2015

« Le Téléphone sonne Europe » sur France Inter : L’Europe, nouveau gendarme du commerce mondial ?

Abus de position dominante, lutte contre les monopoles, la commission européenne s’attaque à Google, à Gazprom. Est-elle dans son rôle ? Quels sont ses pouvoirs ? Prend-elle le pas sur les Etats-Unis pour réguler la concurrence entre multinationales ?

Invités :
Dominique Riquet, député européen (UDI) , membre du groupe ADLE
Ernest Maragall, député européen espagnol écologiste
Philippe Juvin, député européen, membre du groupe PPE
Evelyne Gebhart, députée allemande socialiste

>> Cliquez ici pour écouter l’émission sur le site de France Inter

Interview sur France Bleu dans l’émission « Toute l’Europe » présentée par Géraldine Mayr au sujet de la consommation en Europe

Les attentats de Villejuif, déjoués par le seul hasard, illustrent l’insuffisance de notre politique sécuritaire

Manuel Valls communique actuellement beaucoup sur la lutte contre le terrorisme. Selon lui, cinq attentats auraient été déjoués ces derniers mois.

Cette information est en fait totalement invérifiable.

Mais au delà, cette annonce n’est qu’une grossière opération de com’.

Son seul but est de dissimuler que les attentats de Villejuif n’ont été déjoués que par le seul fait du hasard, et pas grâce à la politique du Gouvernement.

Le Premier ministre doit donc expliquer aux Français la raison de cette faille très préoccupante dans leur sécurité. Les Français ne peuvent pas compter sur le hasard pour les protéger : ils doivent pouvoir compter sur un Gouvernement efficace. Aujourd’hui, manifestement, ils ne l’ont pas.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Rencontre avec l’association Intemporelles

Mercredi soir, j’étais l’invité de l’association « Intemporelles, un temps pour elles » présidée par Gisèle Dupré afin de présenter mon ouvrage « Notre Histoire. Les cent dates qui ont fait la nation européenne ».

Un moment convivial, au Café de Flore, ou nous avons pu échanger avec les membres de l’association.

Le FLORE Philippe JUVIN 23 avril 2015 005 v2

Interview sur Echo of Europe

A partir de 2’08

Retour ce soir sur la problématique de l’immigration clandestine transitant par la Méditerranée.

>> Cliquez ici pour écouter l’interview sur le site de Echo of Europe

Nouveaux naufrages en Méditerranée : « Non l’UE n’est pas coupable ; que les Etats membres prennent enfin leurs responsabilités »

Communiqué-de-presse-300x300

20/04/2015: Nouveaux naufrages en Méditerranée : « Non l’UE n’est pas coupable ; que les Etats membres prennent enfin leurs responsabilités » – Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

Le nouveau chavirage survenu en Méditerranée relance le débat sur l’impuissance de l’Europe.

Mais quelle hypocrisie de la part des Etats européens qui désignent l’Union européenne comme la coupable. L’Union européenne a-t-elle une marine pour sauver les naufragés ? Non. L’Union européenne a-t-elle une armée pour stabiliser la Syrie ou la Libye ? Non. L’Union européenne a-t-elle des gardes-côtes pour patrouiller ? Non. L’Union européenne a-t-elle des avions ou des hélicoptères pour porter secours aux boat-people ? Non.

Ces Etats européens et ces responsables politiques qui désignent l’Union européenne comme la responsable du drame, tentent de faire oublier leur inaction coupable. Et pourtant ni la Commission européenne, ni le Parlement européen n’ont les moyens d’agir parce que les Etats européens, qui crient au scandale, refusent de leur donner ces moyens.

Rappelons ce fait fondamental : le contrôle des frontières est sous la stricte responsabilité des Etats, pas sous celle de l’Union. L’agence européenne Frontex n’est chargée que de coordonner les politiques nationales ; or ce sont ces politiques nationales qui sont déficientes. Frontex est en outre dotée par les Etats européens d’un très faible budget, deux avions et un seul hélicoptère … Les Etats européens coupent les ailes de Frontex et lui reprochent de ne pas savoir voler. Ils reprochent à l’Union européenne une inaction qu’ils lui imposent.

Monsieur Hollande, Madame Merkel, Monsieur Renzi, donnez des moyens à Frontex et cessez de définir chacun dans votre coin vos politiques de migration. Surtout, cessez cette hypocrisie, cessez de vous cacher derrière l’Union européenne, car la vérité est simple : l’Union européenne, c’est vous aussi.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Huffington Post – Parution de la Tribune sur la réforme du collège

>> Cliquez ici pour lire la tribubne sur le site du Huffington Post

Réforme du collège : des effets désastreux pour l’enseignement des langues

POLITIQUE – Le 12 mars 2015, la Ministre de l’Education Nationale a présenté son projet de réforme du collège au Conseil Supérieur de l’Education. Ce projet acte la suppression des classes bilingues en 6e.

Tous les élèves commenceront une deuxième langue en 5e, et n’auront plus la possibilité de l’apprendre dès la 6e dans ces classes bilangues. En 5e, cette deuxième langue vivante sera enseignée pendant… deux heures par semaine. Qui peut sérieusement soutenir qu’on apprendra l’allemand en deux heures par semaine?

Les classes bilingues, qui permettent d’étudier deux langues vivantes dès la 6e, étaient une arme qui permettait d’espérer que les élèves français comblent un peu de leur retard en langues vivantes.

Selon la Commission européenne, les jeunes français affichent un très faible niveau en langue à la fin de leur scolarité. Seuls 14% des lycéens maitrisent bien une première langue (l’anglais), et 11% seulement une deuxième langue. En comparaison, les jeunes suédois sont 82% à maitriser parfaitement l’anglais. Ces résultats sont catastrophiques pour notre pays et sa capacité à peser sur les affaires du monde.

L’allemand est une langue exigeante, qui nécessite plus de temps d’apprentissage que l’anglais. En commençant en 6e, les collégiens avaient plus de chance de la maîtriser en arrivant en Terminale. Il est malheureusement probable que cette réforme aura aussi un effet sur le latin: les parents hésiteront à inscrire leurs enfants en latin en 5e s’ils doivent débuter au même moment une seconde langue vivante.

[Lire la suite …]

Conférence sur l’interculturalité, un enjeu pour l’Europe?

J’ai participé, hier, à une conférence-débat sur « les défis de l’interculturalité en Europe » organisée par les étudiants du Master 1 « Communication politique et publique en France et en Europe » de l’Université Paris-Est Créteil.

16 avril

Reconnaissance de l’abus de position dominante de Google : « la Commission européenne crée les conditions pour un marché unique digital »

Communiqué-de-presse-300x300

15/04/2015: Reconnaissance de l’abus de position dominante de Google : « la Commission européenne crée les conditions pour un marché unique digital » – Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Il faut saluer la décision de la Commission européenne de relancer le cas Google, accusé d’abus de position dominante. Car cette décision dépasse Google et engage la compétitivité économique européenne », a déclaré Philippe Juvin, porte-parole de la délégation française du Groupe PPE au Parlement européen.

« Cette décision est une bonne décision même si elle arrive tardivement. J’avais, le premier, personnellement saisi la Commission européenne dès 2010 de cet abus de position dominante de Google. A l’époque, Google avait quasiment fait disparaitre la société britannique Foundem de ses moteurs de recherche au profit de sociétés contrôlées par elle.

Pendant 5 ans, la Commission européenne a malheureusement tenté de composer avec le géant américain de façon parfois trop bienveillante. C’est grâce à la vigilance du Parlement européen qu’une négociation trop favorable à Google a pu être évitée. Aujourd’hui, la Commission européenne a changé de philosophie et se veut inflexible : ce revirement de position est dû à la volonté du Président Juncker. Il faut le féliciter de cette attitude claire », a expliqué l’eurodéputé.

« Mais cette décision dépasse le cas Google. Elle illustre la volonté de l’Europe de s’engager dans l’économie digitale. La transformation de l’économie classique vers l’économie digitale est en marche. On estime ainsi que bientôt, plus de 75% de l’économie sera digitale. Mais pour décoller, celle-ci doit bénéficier de la confiance des consommateurs et des entreprises. Or, en imposant ses propres sociétés dans les résultats de ses moteurs de recherche, Google trahissait cette confiance et mettait en péril le futur de cette économie digitale. C’est pour cette raison qu’il fallait clairement sanctionner le géant américain. Par cette décision, Jean-Claude Juncker ouvre la voie à ses projets de faire du marché unique européen le grand marché digital de demain ».

« Cette mesure découragera les autres GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) d’abuser de leur position dominante, pour que le futur marché unique numérique soit le plus transparent possible », a conclu Philippe Juvin.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Diner/débat Martens Centre

Mercredi 8 avril, j’ai été invité par le Martens Centre afin de présenter mon livre « Notre Histoire, les cent dates qui ont fait la nation européenne » lors d’un diner/débat.

Pic 8 MC

Pic 6 MC

Ouverture de salles de shoot : une réponse mauvaise et idéologique à une vraie question

Communiqué-de-presse-300x300

Pr Philippe Juvin, porte-parole des députés européens UMP : « Ouverture de salles de shoot : une réponse mauvaise et idéologique à une vraie question »

Marisol Touraine a fait voter hier l’expérimentation des salles de shoot pour une durée de 6 ans. A terme, ce sont 3 salles qui ouvriront leurs portes.

Au delà des risques évidents que présenteront ces salles (notamment en termes de sécurité), Marisol Touraine envoie un message inquiétant et contradictoire.

La drogue est un fléau contre lequel il faut se battre, à travers la sensibilisation et le traitement. En autorisant l’ouverture des salles de shoot, le Gouvernement banalise la consommation de drogues. Comment un jeune tenté par la drogue interprétera-t-il cette mesure, sinon comme un feu vert ?

On nous casse les oreilles avec des avantages tirés d’expériences faites chez nos voisins. Leurs leçons ne sont pas applicables en France. Par exemple, la réduction de la fréquence des overdoses qui a été observée au Canada n’est pas transposable en France où nous avons, par d’autres moyens, déjà largement réduit les overdoses.

En revanche, l’augmentation de l’insécurité aux alentours de la salle est un risque évident. Sans doute Madame Touraine insistera-t-elle pour installer une salle en face de chez elle pour montrer l’exemple…

Il y a pourtant beaucoup à faire en matière d’aide aux toxicomanes : par exemple, il faut enfin et de toute urgence offrir aux prisonniers les mêmes moyens de substitution (médicaments et matériel jetable) qu’en dehors. Ces mesures de bon sens, elles, ne sont jamais prises. On préfère donner des gages idéologiques plutôt qu’être efficace.

La salle de shoot est l’expression d’une certaine idéologie. Elle n’apportera pas les avantages annoncés et fera des dégâts.

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse

Conférence EIFR (European institute for Financial regulation)

J’ai participé ce matin à une conférence organisée par l’EIFR (European institute for Financial regulation) en présence de nombreux représentants d’entreprises et d’acteurs du monde de la finance, afin d’évoquer les grands enjeux débattus au Parlement européen.

EIFR

Lettre Europe – Mars 2015

Cliquez ici pour télécharger la Lettre Europe de Mars 2015

Résultats du 2nd tour des élections départementales

Résultats pour la Ville de La Garenne-Colombes

2e tour departementales LGC

 

Résultats pour le canton de Bois-Colombes / Colombes / La Garenne-Colombes

2e tour departementales Canton

>> Cliquez ici pour télécharger les résultats

Inauguration du siège social de Hyundai France à La Garenne

Hier soir, le siège social de Hyundai France a été inauguré. C’est ainsi, la filiale française d’un géant de l’automobile (5e constructeur automobile) qui pose ses bagages dans notre Ville au sein de l’immeuble Foster.

Hyundai

Résultats du 1er tour des élections départementales

Résultats pour la Ville de La Garenne-Colombes

1er tour - LGC

 

Résultats pour le canton de Bois-Colombes / Colombes / La Garenne-Colombes

1er tour - Canton

>> Cliquez ici pour télécharger les résultats

Surêté nucléaire en Ukraine – Réponse du Commissaire européen en charge de l’action pour le climat et de l’énergie

Question avec demande de réponse écrite de Philippe Juvin

Le 3 décembre 2014, le Premier Ministre ukrainien a déclaré qu’un incident s’était produit le 28 novembre dans le troisième réacteur de la centrale nucléaire de Zaporijia. Le ministre de l’énergie a confirmé qu’il s’est agi d’un court-circuit dans le système électrique du réacteur ayant entraîné l’arrêt de la centrale. L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire français a fait savoir qu’il n’avait pas décelé de radioactivité inhabituelle après cet incident. Toutefois, celui-ci soulève des questions quant à la sûreté des installations nucléaires ukrainiennes.

– Considérant les recommandations formulées pour l’Ukraine après les tests de résistance des installations nucléaires conduits en 2011 et en 2012 par l’Union, comment la Commission évalue-t-elle cet incident? Quel suivi a été mis en place auprès des autorités de sûreté ukrainiennes?

– Le rapport sur les activités d’emprunt et de prêt de l’Union en 2013 mentionne la décision 2013/3496 d’octroyer un prêt Euratom en faveur du programme d’amélioration de la sûreté des réacteurs nucléaires en Ukraine. Ce prêt est-il entré en vigueur? Et que doit-il financer?

– Un prêt a été accordé en 2013 par la BERD afin de rénover le parc nucléaire ukrainien. La Commission prévoit-elle de demander une évaluation de ce prêt?

Réponse donnée par M. Arias Cañete, Commissaire européen en charge de l’action pour le climat et de l’énergie – 17 mars 2015

À la connaissance de la Commission, l’incident mentionné dans la question n’a provoqué aucun rejet radioactif et n’a pas constitué de menace pour les travailleurs, la population ou l’environnement.

En tout état de cause, la Commission attache une importance particulière au maintien du niveau de sûreté nucléaire le plus élevé en Europe et à la sûreté des installations nucléaires dans les pays voisins. L’Ukraine est invitée au deuxième atelier organisé par la Commission avec le soutien de l’ENSREG(1), qui se tiendra en avril 2015, afin de soumettre à des examens par les pairs les plans d’action nationaux élaborés sur la base des recommandations formulées après les tests de résistance. La version actualisée du plan d’action national ukrainien sera publiée sur le site internet de l’ENSREG dès sa réception par la Commission.

Le prêt mentionné dans la décision 2013/3496 n’est pas encore effectif. Les conditions préalables qui doivent être remplies pour que le prêt entre en vigueur sont en cours d’examen par les services de la Commission. Le prêt a pour but d’améliorer la sûreté de toutes les centrales nucléaires en Ukraine.

En outre, un prêt de 300 millions d’EUR, alloué par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), complète le financement de ce même programme dont le coût total est estimé à 1,4 milliard d’EUR. Les contrats de prêt signés par Energoatom, le bénéficiaire du prêt, prévoient la mise en place d’une unité de gestion du programme qui sera assistée par un consultant chargé de contrôler l’utilisation adéquate des prêts. Ce consultant fera périodiquement rapport à la Commission et à la BERD.

(1) Le groupe des régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire est un groupe d’experts indépendant faisant autorité, composé de hauts responsables des autorités nationales de sûreté sûreté nucléaire, de sûreté des déchets radioactifs ou de régulation de la radioprotection et de hauts fonctionnaires compétents dans ces domaines, issus des 28 États membres, ainsi que de représentants de la Commission européenne.

Question écrite à la Commission européenne concernant le taux de TVA réduit appliqué par la France sur les livres numériques

Suite à la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne d’empêcher la France d’appliquer un taux de TVA réduit sur les livres numériques, j’ai transmis à la Commission européenne une question écrite. Je considère que cette mesure freinera le développement d’un grand marché numérique européen.

Question_ecrite

Chantiers d’avenir de l’Union pour la Méditerranée – Réponse de la Haute-Représentante pour la politique étrangère et de défense de l’Union et Vice-Présidente de la Commission, Frederica Mogherini

Question avec demande de réponse écrite de Philippe Juvin

Lors de son audition devant le Parlement européen, Federica Mogherini a souligné que l’Union européenne avait besoin, pour faire face aux défis euro-méditerranéens actuels, de renforcer la collaboration avec les structures de coopération régionale, telles que l’Union pour la Méditerranée (UpM) et le dialogue 5+5. Tombée dans une certaine torpeur, l’UpM a connu un nouvel élan grâce à une plus grande implication des coprésidences et des ministres de l’UpM, qui ont organisé, depuis septembre 2013, plusieurs réunions ministérielles sectorielles, notamment celle du 30 septembre 2014, consacrée au numérique.

La déclaration ministérielle adoptée à cette occasion recense un ensemble de projets concrets à soutenir: EU-MED-CONNECT projet d’interconnexion des réseaux universitaires, la charte euro-méditerranéenne des données ouvertes, la stratégie de long terme en matière d’e-santé, le développement de jumelages axés sur le numérique et un cadre euro méditerranéen d’interopérabilité, notamment en matière de signature électronique.

1. De quelle manière la Commission compte-t-elle renforcer la collaboration de l’Union avec l’UpM et amplifier le dynamisme retrouvé de cette structure régionale?
2. Les projets précités dans le domaine numérique seront-ils soutenus par le programme Horizon 2020 et l’instrument européen de voisinage?
3. La Commission envisage-t-elle de lancer une coopération industrielle euro méditerranéenne dans le domaine numérique?

Réponse de la Haute-Représentante pour la politique étrangère et de défense de l’Union et Vice-Présidente de la Commission, Frederica Mogherini, 4 mars 2015

L’UE assure la coprésidence de l’UpM et a contribué, à ce titre, à la relance de l’organisation, qui s’est modernisée et qui a su revoir ses priorités. L’UpM est un espace de dialogue politique essentiel et constitue un catalyseur pour les nouveaux projets. Les réunions régulières des hauts fonctionnaires présentent un caractère unique, avec la participation d’Israël, de la Palestine, de la Turquie et de Chypre dans un esprit d’ouverture. La participation du PE, de la BEI, de la BERD et d’autres partenaires a également renforcé l’organisation. Depuis 2013, six réunions ministérielles ont eu lieu (concernant les femmes, les transports, l’énergie, l’industrie, l’environnement et l’économie numérique) et de nouvelles réunions ministérielles sont actuellement en préparation pour 2015. Les hauts fonctionnaires de l’UpM ont approuvé, en septembre 2014, la reconduction de la Jordanie à la tête de la coprésidence sud et, en décembre 2014, le renouvellement du mandat du secrétaire général.

En ce qui concerne l’économie numérique, les réunions ministérielles ont inclus ce dossier important dans le champ des domaines traités par l’UpM. Cet élargissement renforce le rôle de l’UpM en tant que tribune réunissant 43 pays cherchant à s’accorder sur les moyens de coopérer au niveau ministériel, et ce malgré un contexte politique difficile.

Certaines activités relatives aux questions évoquées dans la déclaration sont soutenues par le programme Horizon 2020 et l’IEV, comme les séminaires financés par l’IEVP sur la santé en ligne et les signatures électroniques. De même, les travaux menés par le groupe euro-méditerranéen des régulateurs (EMERG) sur les échanges en matière de cadres réglementaires dans le domaine des télécommunications continueront à être financés par l’IEV. GEANT est un réseau européen de chercheurs cofinancé par l’IEVP (infrastructures en ligne). En outre, les initiatives concernant l’administration en ligne et les données volumineuses pourraient également recourir à des infrastructures en ligne, comme évoqué lors des réunions ministérielles de l’UpM.

La coopération en matière d’économie numérique est limitée aux domaines définis dans la déclaration ministérielle. Des sujets d’intérêt commun pourront toutefois être abordés à l’avenir.

Visite du centre Emmaüs de Chatou (78)

Visite instructive du centre Emmaüs de Chatou (78) disposant d’une grande plateforme de stockage

photo 3