Philippe Juvin, le Blog
Député européen, Maire de La Garenne-Colombes
Président de la fédération Les Républicains des Hauts-de-Seine

Philippe Juvin Maire de La Garenne-Colombes Député européen

Echanges avec Joseph Daul, Président du PPE

Plusieurs sujets ont été abordés : la politique européenne et l’avenir de l’Union Européenne, les préparatifs des prochaines élections européennes, le rôle de la France dans l’Union européenne et le rôle de LR dans le Parlement européen.

Edito du Maire – Janvier 2019 « Toujours défendre un urbanisme à taille humaine, maîtrisé et élégant »

Chère Garennoise, Cher Garennois,

Depuis plusieurs années, j’ai pris la ferme décision de promouvoir à La Garenne un urbanisme à taille humaine.

Des villes voisines ont fait d’autres choix urbains. Certaines ont fait le choix de densifier, parfois trop selon moi. Certaines ont fait celui de favoriser de façon irréfléchie le logement social, conduisant parfois à des situations de ghettoïsation préoccupantes aujourd’hui difficiles à gérer. D’autres ne se sont pas préoccupés de l’harmonie de leur ville, laissant construire des immeubles là où on attendait qu’ils bâtissent des villes.

A La Garenne, nous avons toujours tenté de respecter des équilibres : à la fois protéger nos secteurs résidentiels, limiter la hauteur des immeubles (j’ai toujours refusé les « tours » à La Garenne), introduire de la mixité sociale, tout en imposant aux promoteurs des critères de qualité et d’esthétisme. En particulier, j’ai toujours veillé à ce que le logement social soit beau ; aussi beau que le logement non social. Ceux qui connaissent les Champs-Philippe le constatent : il n’y a souvent aucune différence extérieure visible entre les logements sociaux et les logements non sociaux. C’est pour moi une question urbaine et une question de principe moral.

Pour maîtriser notre urbanisme, j’ai fait adopté par la majorité du Conseil municipal de La Garenne des règles de construction très strictes. Ce sont elles qui nous protègent encore aujourd’hui.

Malheureusement, la loi a changé. A l’avenir, les règles d’urbanisme et de construction risquent d’échapper de plus en plus aux maires. Déjà, officiellement, les Plans Locaux d’Urbanisme sont sous le contrôle du Territoire, qui est une strate administrative supplémentaire (coûteuse et inutile, mais c’est un autre débat), et non plus sous celui de la commune. Certes, ce sont encore « nos » règles communales qui s’appliquent. Mais on peut imaginer qu’un jour le Territoire veuille les changer contre notre avis. De plus, certains aspects de la loi Duflot ont créé des possibilités nouvelles de construction pour les promoteurs, qui peuvent déjà s’exonérer de certaines obligations fixées par la commune. En particulier, la loi Duflot autorise à ne pas respecter certaines de nos règles limitant la hauteur des bâtiments.

Le Préfet des Hauts-de-Seine, arguant que nous n’avons pas suffisamment de logements sociaux, contrôle désormais la délivrance de tous les permis de construire dans notre commune, et a le droit de préempter des terrains pour y construire des logements sociaux. Ces règles très contraignantes sont malheureusement appliquées dans beaucoup des communes des Hauts-de-Seine.

Enfin, certains Garennois, alléchés par les propositions parfois faramineuses de certains promoteurs, n’hésitent pas à vendre leur maison pour y faire un immeuble. Chacun est bien sûr libre de disposer de son bien. La propriété privée est sacrée. Mais j’appelle chacun à être prudents devant les propositions parfois mensongères qui leur sont faites. Soyez lucides et très prudents.

Alors, je fais feu de tout bois pour garder notre urbanisme à visage humain. Je veille à ce que le Territoire ne change pas nos règles. Je travaille en bonne intelligence avec le Préfet pour que ses décisions soient conformes à notre intérêt. J’exige des promoteurs un esthétisme rigoureux, ce qui a pour effet d’éloigner les voyous.

La majorité municipale qui m’aide à gérer la commune pense que nos villes ne doivent plus grandir. Notre nombre d’habitants est suffisant. Plus d’habitants signifierait plus de besoins de transports, d’équipements publics, et plus de pollution aussi.

C’est pourquoi, dans le projet de construction qui se développera sur le site de PSA, et qui verra s’installer le siège mondial d’Engie avec son campus « développement durable », il y a aura peu d’habitants et beaucoup d’espaces verts. J’ai exigé qu’y soit réalisé un très grand parc de deux hectares.

Malgré tous les vents contraires qui soufflent contre les communes, j’entends plus que jamais préserver l’esprit village de La Garenne.

Je voulais vous donner cette assurance de notre volonté : pas de gigantisme, pas de construction au-delà de ce qui nous est imposé par l’Etat, pas de paupérisation, pas de délires architecturaux, pas d’appauvrissement du bâti et de la qualité. Mais un urbanisme à taille humaine, maîtrisé et élégant.

Alors, pour cette nouvelle année, je fais le vœu que vous soyez toujours heureux de vivre à La Garenne.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2019 !

Bien amicalement,

Philippe Juvin

Votre Maire

« Rapatriez Carlos Ghosn ! » – ma tribune dans l’Opinion

Fêtes de Noël dans les crèches de La Garenne

Résultat de la Question de la Semaine

Premier Comité LR de la 3e circonscription des Hauts-de-Seine

Réunion d’échanges sur le projet du quartier Charlebourg à La Garenne-Colombes

Installation du CESEL à La Garenne-Colombes

Inauguration de la Maison des Adolescents des Hauts-de-Seine à La Garenne-Colombes

Vendredi 7 décembre 2018 : J’étais l’invité des Républicains de Grande-Bretagne à Londres. Au menu : élections européennes, Brexit…

Retrouvez-moi sur Public Sénat « L’Irlande, enjeu du Brexit » – Europe hebdo (05/12/2018)


Résultat de la Question de la semaine

Débuts des festivités de Noël à La Garenne-Colombes : aussi bien pour les petits que pour les grands !

Avec Loïc Degny et son comité de circonscription LR à Suresnes – 01 décembre 2018

Edito du Maire – Décembre 2018

Zéro augmentation des impôts communaux depuis 5 ans !

 

Chère Garennoise, Cher Garennois,

L’année qui vient de s’écouler a vu de nombreux projets très importants se réaliser.

La Municipalité a engagé une politique volontariste en matière d’éducation. Les enfants demeurent l’une de nos priorités. Une nouvelle crèche a ouvert ses portes aux Champs-Philippe, la qualité des repas servis dans les écoles communales a été renforcée en proposant 40% de bio et 75% de produits locaux, des cours d’histoire de France ont été créés dans les centres aérés de la ville, le soutien scolaire avec Acadomia pour tous les Garennois scolarisés du CP à la Terminale se poursuit, et des cours de langues (anglais, allemand, espagnol) pour les écoliers sont désormais proposés le mercredi par la Municipalité.

Les moyens mis en œuvre en matière de sécurité ont été renforcés.  Nous avons créé une brigade équestre, et étendu les horaires d’intervention de la police municipale (du lundi au dimanche et bientôt la brigade de nuit qui jusqu’à 2h du matin). La vidéosurveillance a nt été renforcée dans l’ensemble de la commune. Une zone vidéosurveillée devant l’école maternelle Voltaire a été créée, en préfiguration de celles qui seront prochainement créées devant toutes les sorties des écoles de La Garenne afin de sécuriser les enfants qui attendent leurs parents.

En matière de développement, la charte zéro phyto, la création du premier jardin partagé, la poursuite de la rénovation des squares, le développement de la biodiversité ainsi que la création des squares Bonnin et Binet, en attendant l’arrivée des stations Vélib’ au premier trimestre 2019, ont été les points marquants de l’année.

L’ensemble de ces nouveaux projets s’inscrit dans notre politique générale de développement d’une ville familiale, moderne, dynamique, sûre, et qui préserve son esprit village.

Cette politique municipale a pu être menée grâce à la gestion rigoureuse que nous menons depuis des années. Depuis 2014, nous n’avons pas augmenté le poids des impôts municipaux. Depuis cinq ans, la Municipalité travaille sans faire sentir à ses habitants la pression fiscale folle que les gouvernements successifs nous ont imposée.

Et cela, malgré la diminution des dotations et aides de l’Etat (moins 6,6 millions d’euros en 2018 !).

Cette absence d’augmentation des impôts municipaux s’accompagne d’un endettement très faible. Plusieurs fois dans le passé, l’opposition municipale m’a reproché de ne pas avoir profité des taux d’intérêt bas pour endetter la commune…J’ai bien été inspiré de ne pas suivre leurs aventureux conseils : c’est parce que nos finances sont très saines que nous pouvons travailler avec sérénité.

Il n’y a pas d’argent public : il n’y a que l’argent des contribuables.

Aussi longtemps que j’aurai votre confiance, je continuerai à gérer avec prudence et votre cadre de vie, et vos économies.

Je souhaite à tous de bonnes fêtes de Noël et de nouvelle année.

Bien cordialement,

Philippe Juvin

Votre Maire

Lettre Europe Novembre 2018

Cliquez ici pour lire la lettre en version pdf

Weekend spécial Brexit : retrouvez-moi sur France Info


Présentation de l’équipe nationale des Républicains : je suis en charge des questions de Santé

Retrouvez ma nouvelle tribune dans l’Opinion « Oui, Les Républicains vont gagner les élections européennes »

Interview dans le Parisien sur la fédération LR des Hauts-de-Seine

« Etre européen aujourd’hui » – Retrouvez-moi à Arras vendredi 16 novembre 2018

Retrouvez-moi dans le Talk du Figaro – 9 novembre 2018

.

Cliquez ci-dessous pour retrouver l’interview vidéo :