Rythmes scolaires : le Gouvernement ne doit pas confondre vitesse et précipitation

Le Gouvernement doit cesser de se précipiter. La réforme des rythmes scolaires souhaitée par le Gouvernement n’est pas prête à être mise en place. Le désaveu des enseignants en est une preuve : près de 80% des écoles parisiennes sont aujourd’hui en grève.

Le bouleversement des rythmes scolaires a de nombreuses conséquences et la facture s’annonce salée pour les collectivités locales. Est-ce vraiment le moment de faire grimper les dépenses ?

François Hollande et son ministre doivent savoir prendre davantage leur temps et proposer les solutions les plus adéquates au lieu de se précipiter et brader l’éducation de nos enfants.

>> Téléchargez le communiqué