Euthanasie: la proposition Valls (PS) est « une folie », estime l’UMP

PARIS – L’UMP a dénoncé mercredi la proposition de loi du député PS Manuel Valls visant à « encadrer l’aide active à mourir », qualifiée de « dérapage » et de « folie ».

« Je dénonce le dérapage de Manuel Valls. L’aide active à mourir qu’il propose dans une proposition de loi est une folie », écrit Philippe Juvin, secrétaire national du parti majoritaire.

Dans son texte, qui devait être déposé mercredi, le député PS prévoit d’autoriser l’aide à mourir tout en limitant son application « aux personnes en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable » et cela « même si leurs souffrances peuvent être apaisées ».

Le député de l’Essonne indique s’être appuyé sur « les propositions de l’Association droit de mourir dans la dignité (ADMD) ».

« Au-delà de son principe qui pose un très grave problème de fond, voyons ce qui se passe aux Pays-Bas », écrit le responsable UMP.

« Même strictement encadrée, cette aide à mourir sera forcément réalisée au-delà de ce qui pourra être autorisé, certaines populations pouvant être particulièrement exposées. Ne soyons pas naïfs: des règles d’application, même très strictes, n’empêcheront pas de glisser d’une euthanasie médicale à une euthanasie sociale ou économique », poursuit-il.

Mardi, la mission chargée d’évaluer la loi de 2005 sur la fin de vie, présidée par le député UMP Jean Leonetti, a refusé de « reconnaître un droit à la mort » et proposé des aménagements visant à améliorer la fin de vie, tels qu’un congé payé d’accompagnement.