Edito du Maire – Novembre 2018

Apprenez à vous servir des défibrillateurs

Chère Garennoise, Cher Garennois,

Chaque année, environ 40 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque, soit environ 110 par jour, faute d’une intervention efficace dans les 5 minutes.

L’une des façons d’améliorer le taux de survie est de doter les bâtiments publics de défibrillateurs. Les études scientifiques ont établi des gains en survie important lorsqu’une défibrillation a pu être pratiquée dans les premières minutes suivant l’arrêt cardiaque.

Il y a déjà quelques années, nous avions installé 12 défibrillateurs, répartis dans les principaux bâtiments publics, comme un peu partout en France.

Mais les bâtiments publics sont fermés la nuit, le dimanche, les jours fériés… Ce qui rend les défibrillateurs inaccessibles une bonne partie du temps.

J’ai donc pris la décision de déplacer à court terme tous les défibrillateurs placés à l’intérieur des bâtiments publics, à l’extérieur, de façon à les rendre accessibles au public 24h/24 et 7 jours sur 7.

Il s’agit d’une idée simple mais qui peut sauver des vies. J’ai par ailleurs écrit aux maires des communes voisines pour leur suggérer de faire la même chose.

Je profite de cet éditorial pour vous rappeler des règles simples en cas de survenue d’un arrêt cardiaque.

Les recommandations sont simples : en présence d’une victime inconsciente, ne bougeant pas, ne réagissant pas et ne respirant pas ou respirant de façon franchement anormale avec des gasps, il faut :

  • 1. Demander de l’aide
  • 2. Faire chercher un défibrillateur et le brancher dès que possible
  • 3. Commencer les compressions du thorax, selon une fréquence de 100 à 120 compressions par minute. Il faut tout faire pour ne pas arrêter les compressions si la victime ne réagit pas, y compris pendant la pose du défibrillateur. Des compressions imparfaites sont toujours préférables à l’absence de compressions.

Voilà pour ce court rappel. Vous pouvez bien sûr aussi vous former auprès de la Croix-Rouge de La Garenne.

Je vous dis au mois prochain.

Bien cordialement,

Philippe Juvin

Votre Maire