Edito du Maire : La Garenne et le développement durable : pas de bla-bla. Du concret, encore du concret et toujours du concret.

Chère Garennoise, Cher Garennois,

L’expression « développement durable » a été mise à toutes les sauces : d’une série de principes vertueux, certains en ont fait une formule magique pour justifier parfois un peu tout et n’importe quoi. Il suffit de citer ce grand constructeur automobile allemand qui, toujours empêtré dans un scandale de fraude à grande échelle de ses véhicules diesel, crée sans rire un « Conseil du développement durable »… Ou plus proche de nous, la piétonnisation des voies sur berge à Paris sous couvert de développement durable, mais qui conduit à une augmentation des embouteillages et de la pollution…

A La Garenne, nous restons plus concrets. Pas de discours lénifiants sur telle ou telle stratégie de développement durable, mais des actions, petites ou grandes, qui ont toutes un effet bénéfique, parfois petit, parfois grand. Il n’y a pas de « grand soir » en matière de développement durable : seulement une construction pas à pas.

Prenons l’exemple des squares. Nous avons décidé de rénover progressivement les principaux squares de la ville et nous travaillons à un projet de rénovation du square Jean Boiselle et du square Wangen. Chaque fois, nous favorisons la biodiversité et renforçons l’ecosystème : un « Plan arbres fruitiers » est en place qui vise à implanter des arbres fruitiers dans tous nos squares. Des ruches et des nids à insectes sont également mis en place. Nous sommes engagés dans une démarche de Labellisation par la ligue de Protection des oiseaux pour faire revenir des oiseaux protégés et menacés tels que mésanges ou rouges-gorges. De nouveaux jardins publics verront aussi prochainement le jour (square des Bleuets à l’été, jardin du Théâtre).

Notre politique de développement durable est également adaptée à nos moyens. Nous refusons ainsi de tomber dans l’incantation. Prenons l’exemple des voies cyclables. Certains sautent de leur chaise en criant « voies cyclables, voies cyclables ». Mais comment ignorer que nos rues ont des largeurs fixes et qu’à moins de démolir une rangée de maisons pour les élargir, ou d’interdire la voiture (et là il faudra m’expliquer comment on fait), on ne peut souvent pas y inclure une voie vélo protégée. Il faut trouver des moyens pragmatiques et efficaces. Par exemple, en facilitant le stationnement des vélos, en organisant et balisant des voies à double sens cyclables, en aidant les bailleurs à organiser des abris vélos, en apprenant aux enfants les règles de sécurité ou en s’incluant dans le futur nouveau Vélib avec des vélos électriques…

Notre politique de développement durable est protéiforme. Elle touche tous les aspects de la politique municipale. Citons, entre autres et pêle-mêle : Autolib et Vélib’, la lutte contre la densification urbaine et le maintien du commerce de proximité, les voitures électriques municipales, la distribution de composteurs, l’accessibilité, les économies d’énergie dans les bâtiments publics, les ampoules LED, nos règles d’urbanisme obligeant de stocker l’eau reçue de la pluie, l’éducation des enfants, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la collecte de textiles, notre « Plan zéro pesticides » dans les espaces verts, les critères sociaux et environnementaux dans l’attribution de nos marchés publics… Je pourrais aussi citer la plantation systématique d’arbres nouveaux et en plus grand nombre lors des rénovations de rue. Ou l’étude pour donner aux Garennois qui le souhaitent la possibilité de fleurir les entourages d’arbres devant chez eux. J’aurai bientôt l’occasion de vous en reparler, mais nous travaillons aussi à la création d’un parcours sportif qui couvre l’ensemble de la commune.

Bref, plus qu’une liste à la Prévert (qui a le défaut de toujours oublier un élément), le développement durable à La Garenne est un tout. De multiples petites et grandes choses qui concourent au même but. Notre politique est résolument concrète : elle est un ensemble de « petites » choses de tous les jours, qui toutes concourent à l’objectif d’une ville plus durable.

Jamais d’incantation, peu de discours, beaucoup de petites (et grandes) réalisations, et toujours du concret : voilà la philosophie du développement durable de votre commune.

Philippe JUVIN, votre Maire