Edito du Maire – Avril 2019

Chère Garennoise, Cher Garennois,

Depuis plusieurs années le nombre de policiers affectés au commissariat de police nationale de La Garenne fond. Il a été quasiment divisé par deux en dix ans. La nuit en particulier, il n’est pas rare que la Police municipale ne soit même capable d’apprêter un véhicule. Notre commune doit compter sur l’aide des villes voisines.

Cette situation nous est imposée par l’Etat, qui réduit partout ses moyens, sans se préoccuper des besoins réels de la population. Elle n’est évidemment pas satisfaisante.

J’ai saisi le Préfet, tempêté, fait le siège de tout ce que Paris compte de gens importants dans l’appareil d’Etat. Mais rien n’y fait : nous n’avons plus suffisamment de policiers nationaux à La Garenne.

Voilà pourquoi j’ai décidé de renforcer la police municipale, pour compenser les baisses d’effectifs de la police nationale.

C’est ainsi que dans le budget municipal 2019 figure une augmentation significative des moyens alloués à la police municipale.

Les deux faits les plus marquants sont le développement de la vidéosurveillance (+24 caméras cette année, passant à 70 au total), et la mise en œuvre d’une brigade de police municipale de nuit, jusqu’à 2h du matin. Aujourd’hui la police municipale ferme à 19h15. A partir de mai-juin, elle couvrira le début de la nuit. C’est-à-dire l’heure à laquelle les petits voyous sévissent. Tous les jours, 7j/7, de 7h à 2h, la police municipale sera désormais présente pour votre tranquillité. Entre 2h et 7h, un accord permet à la police nationale de reprendre la main.

Parallèlement, nous avons développé les zones bleues devant toutes les écoles (ces zones vidéosurveillées dans lesquelles les parents peuvent être certains que leurs enfants, en les attendant, sont vidéosurveillés), nous réactivons la brigade équestre avec le printemps (elle a obtenu d’excellents résultats l’année dernière, en particulier face aux attroupements de petits voyous).

La priorité sera donnée à l’amélioration de la sécurité des enfants (les zones bleues et les plans de sécurisation des écoles), des seniors et des commerçants, ainsi que la lutte contre les cambriolages.

L’augmentation considérable de ces moyens de sécurité (x4 en 5 ans) s’est faite sans augmenter les impôts municipaux. Tout simplement parce que j’ai toujours veillé à être très économe sur des dépenses publiques. Ni augmentation d’impôt municipal, ni endettement : nous augmentons les dépenses de sécurité en optimisant la dépense publique.

Vous pouvez compter sur moi pour donner à notre commune les moyens de sa sécurité et de sa sérénité. Sans aucune idéologie sécuritaire, mais avec un grand pragmatisme devant l’évolution de la société.

La sécurité est aussi une condition de la sérénité du cadre de vie.

Bien à vous.

Philippe Juvin

Votre Maire