Philippe Juvin, le Blog
Député européen, Maire de La Garenne-Colombes
Président de la fédération Les Républicains des Hauts-de-Seine

La Garenne | Le blog de Philippe Juvin - Part 2

Actualités 'La Garenne'

Edito du Maire : La Garenne et le développement durable : pas de bla-bla. Du concret, encore du concret et toujours du concret.

Chère Garennoise, Cher Garennois,

L’expression « développement durable » a été mise à toutes les sauces : d’une série de principes vertueux, certains en ont fait une formule magique pour justifier parfois un peu tout et n’importe quoi. Il suffit de citer ce grand constructeur automobile allemand qui, toujours empêtré dans un scandale de fraude à grande échelle de ses véhicules diesel, crée sans rire un « Conseil du développement durable »… Ou plus proche de nous, la piétonnisation des voies sur berge à Paris sous couvert de développement durable, mais qui conduit à une augmentation des embouteillages et de la pollution…

A La Garenne, nous restons plus concrets. Pas de discours lénifiants sur telle ou telle stratégie de développement durable, mais des actions, petites ou grandes, qui ont toutes un effet bénéfique, parfois petit, parfois grand. Il n’y a pas de « grand soir » en matière de développement durable : seulement une construction pas à pas.

Prenons l’exemple des squares. Nous avons décidé de rénover progressivement les principaux squares de la ville et nous travaillons à un projet de rénovation du square Jean Boiselle et du square Wangen. Chaque fois, nous favorisons la biodiversité et renforçons l’ecosystème : un « Plan arbres fruitiers » est en place qui vise à implanter des arbres fruitiers dans tous nos squares. Des ruches et des nids à insectes sont également mis en place. Nous sommes engagés dans une démarche de Labellisation par la ligue de Protection des oiseaux pour faire revenir des oiseaux protégés et menacés tels que mésanges ou rouges-gorges. De nouveaux jardins publics verront aussi prochainement le jour (square des Bleuets à l’été, jardin du Théâtre).

Notre politique de développement durable est également adaptée à nos moyens. Nous refusons ainsi de tomber dans l’incantation. Prenons l’exemple des voies cyclables. Certains sautent de leur chaise en criant « voies cyclables, voies cyclables ». Mais comment ignorer que nos rues ont des largeurs fixes et qu’à moins de démolir une rangée de maisons pour les élargir, ou d’interdire la voiture (et là il faudra m’expliquer comment on fait), on ne peut souvent pas y inclure une voie vélo protégée. Il faut trouver des moyens pragmatiques et efficaces. Par exemple, en facilitant le stationnement des vélos, en organisant et balisant des voies à double sens cyclables, en aidant les bailleurs à organiser des abris vélos, en apprenant aux enfants les règles de sécurité ou en s’incluant dans le futur nouveau Vélib avec des vélos électriques…

Notre politique de développement durable est protéiforme. Elle touche tous les aspects de la politique municipale. Citons, entre autres et pêle-mêle : Autolib et Vélib’, la lutte contre la densification urbaine et le maintien du commerce de proximité, les voitures électriques municipales, la distribution de composteurs, l’accessibilité, les économies d’énergie dans les bâtiments publics, les ampoules LED, nos règles d’urbanisme obligeant de stocker l’eau reçue de la pluie, l’éducation des enfants, la lutte contre le gaspillage alimentaire, la collecte de textiles, notre « Plan zéro pesticides » dans les espaces verts, les critères sociaux et environnementaux dans l’attribution de nos marchés publics… Je pourrais aussi citer la plantation systématique d’arbres nouveaux et en plus grand nombre lors des rénovations de rue. Ou l’étude pour donner aux Garennois qui le souhaitent la possibilité de fleurir les entourages d’arbres devant chez eux. J’aurai bientôt l’occasion de vous en reparler, mais nous travaillons aussi à la création d’un parcours sportif qui couvre l’ensemble de la commune.

Bref, plus qu’une liste à la Prévert (qui a le défaut de toujours oublier un élément), le développement durable à La Garenne est un tout. De multiples petites et grandes choses qui concourent au même but. Notre politique est résolument concrète : elle est un ensemble de « petites » choses de tous les jours, qui toutes concourent à l’objectif d’une ville plus durable.

Jamais d’incantation, peu de discours, beaucoup de petites (et grandes) réalisations, et toujours du concret : voilà la philosophie du développement durable de votre commune.

Philippe JUVIN, votre Maire

Cérémonie à La Garenne pour le 102e anniversaire de la Bataille de Verdun, ce samedi 17 février 2018.

Retour en vidéo sur l’épisode neigeux à La Garenne

Réunion d’échanges sur la mise en œuvre du projet du Grand Paris Express présidée par le Premier ministre : ce projet ne doit pas prendre de retard, il est indispensable à la modernisation des transports franciliens !

Vœux du territoire POLD (Paris Ouest La Défense)

Samedi 16 décembre 2017 – Noël des commerçants à La Garenne-Colombes

Hommage à Jean d’Ormesson

Démarrage des fêtes de Noël à La Garenne-Colombes

Proclamation des résultats pour élire le Conseil municipal des Jeunes de La Garenne

962 jeunes de La Garenne-Colombes de la 6ème à la 2nde étaient en droit de voter pour élire le Conseil municipal des Jeunes. 71% des électeurs inscrits ont voté, merci à eux pour cette belle participation !

Le Conseil des jeunes est composé de 3 élus par niveau de classe de la 6ème à la 2nde soit 15 sièges (chaque élève votait pour un candidat de son niveau de classe, un 6ème votait pour un 6ème…). Félicitations aux nouveaux élus !

20 ans du salon Franck Provost, géré par Monsieur Coito, place de la Liberté à La Garenne, avec la présence de Franck Provost

Cérémonie pour les nouveaux naturalisés à la Mairie de La Garenne

Inauguration du centre paramédical dans le quartier des Champs-Philippe à La Garenne

Ce centre paramédical a pour vocation de réunir une équipe pluridisciplinaire de 8 professionnels paramédicaux. Le centre est ouvert du lundi au samedi de 8h à 21h. Le centre permet d’obtenir une réponse complète aux troubles de l’apprentissage et offre également une réponse aux besoins locaux de soins paramédicaux pour toutes les classes d’âge.

Par ailleurs, le centre sensibilise les professionnels à la complémentarité des différents métiers, intègre et forme de jeunes diplômés à la pratique pluridisciplinaire et libérale.

Cérémonie du 11 novembre à La Garenne-Colombes. Merci aux enfants, aux parents et aux enseignants qui se sont associés à la commémoration

Les Vélib arrivent à La Garenne-Colombes en 2018

Editorial du Maire – Septembre 2017 : La nouvelle trouvaille de l’Etat : il a décidé de simplifier les règles du stationnement payant…

Chère Garennoise, Cher Garennois,Chaque nouveau gouvernement nous fait la même promesse : il va, c’est promis, simplifier la vie des Français. Le voeu est souvent pieux, et la réalité sur le terrain malheureusement différente. Chaque mesure de simplification dont accouche la haute administration se traduit par plus de complexité et de dépenses.
Je n’ai pas la vérité sur bien des sujets mais j’ai toujours pensé que si les parlementaires ou les ministres avaient une petite expérience d’élu local, ils agiraient différemment. Mais là n’est pas le sujet du jour. Le sujet du jour est le suivant : le gouvernement (l’ancien, soyons précis, mais le nouveau a embrayé) a décidé de simplifier les règles de paiement du stationnement sur la voirie pour inciter les communes à généraliser le stationnement payant.
Il faut avouer qu’on n’est vraiment pas déçu. Car cette simplification tient toutes ses promesses : elle est effectivement très très très complexe. Je vais essayer de simplifier… Actuellement, un véhicule qui dépasse le temps pour lequel le propriétaire a payé son droit de stationnement se voit appliquer une amende de 17 €, quelle que soit la durée du dépassement.
À partir du 1er janvier 2018, si un véhicule dépasse la durée payée à l’horodateur, le propriétaire devra s’acquitter d’une somme appelée « forfait post-stationnement » ou FPS. À La Garenne, le montant de ce FPS n’est pas encore fixé. Dans nos villes voisines, la commune de Courbevoie proposera un FPS de 32 € et, à Paris, il s’élèvera à 50 €.
En fait, le propriétaire du véhicule payera le FPS, mais celui-la sera minoré de la somme dont il s’était acquitté pour payer son stationnement. Afin d’inciter à ne « pas trop » dépasser le temps prévu.

Pour simplifier un peu plus, j’ajouterai juste que l’État autorise les communes à créer des FPS variables selon les quartiers, mais aussi selon le moment où le contrevenant accepte de payer… Je n’entrerai pas dans d’autres détails plus délicieux. Malheureusement c’est la commune qui sera responsable de la fixation du montant du FPS, de sa collecte et de son recouvrement.
Cette nouvelle mesure aura au moins un mérite : faire le bonheur des fabricants d’horodateurs et de logiciels qui vont pouvoir imposer, quelle aubaine, à toutes les communes de France la mise à jour de leur matériel… Aux frais du contribuable. Mais que ne ferait-on pas pour relancer l’économie.
Selon le gouvernement, cette nouvelle réglementation permettra aux automobilistes de trouver une place plus rapidement et de lutter contre les voitures ventouses et contre la fraude.
Plus sérieusement, le stationnement payant est effectivement le meilleur moyen de lutte contre les voitures ventouses. Nous l’avons observé dans le quartier des Champs-Philippe, qui est désormais payant, et dans les villes voisines qui ont d’ores et déjà complètement généralisé leur stationnement payant. Actuellement, environ seules 20 % des rues de La Garenne hors Champs-Philippe sont payantes. Et on se gare beaucoup plus facilement là où il y a des horodateurs. De même, on sait que le stationnement payant de courte durée (moins de deux heures autorisées) est absolument vital dans les zones où il y a des commerces. Car c’est le seul moyen de « faire tourner » les voitures et de permettre ainsi aux clients de venir faire leurs courses facilement. Tout cela est vrai. Mais il me semble qu’on aurait pu éviter la création de cette nouvelle et coûteuse usine à gaz…
Mise en place de ces nouvelles règles complexes, mise à jour des horodateurs, redéfinition des zones de stationnement payantes pour lutter contre les ventouses, généralisation de la carte résident, mise en place d’une infrastructure et de process de collecte et de recouvrement… Les modalités précises de mise en oeuvre de l’ensemble de ces mesures vous seront naturellement présentées dans nos prochains bulletins municipaux, au fur et à mesure de leur discussion et de leur approbation (et avant leur entrée en vigueur !).
Nous aurons donc le plaisir d’en reparler ici. Mais comme le sujet est un peu complexe, je n’ai pas résisté à vous en faire part dès la rentrée.
Mais je suis impardonnable. J’aurais dû commencer par ça : bonne rentrée à tous!

Votre maire,

Philippe Juvin

Forum des associations de La Garenne-Colombes – 10 septembre 2017

Sur la ligne de départ du 72ème Prix de la République avec Arnaud Robail, adjoint au Maire.

 

Avec le président du club Tir Sportif Garennois 

 

Avec l’entraîneuse de l’Omlypic Garennois Twirling-Bâton 

 

Avec le responsable de l’Impact Cross Training

 

Au stand du Cercle d’Escrime Garennois

Inauguration des boîtes à livres et de l’arbre du Centenaire du Lions Clubs, dans le parc du Docteur Victor-Roy (Hôtel de Ville) – Samedi 8 juillet 2017

Réception du Personnel enseignant de La Garenne-Colombes – mardi 27 juin 2017, à l’Hôtel de Ville

J’ai tenu à saluer les personnes partant à la retraite :

  1. Françoise VERNET, Directrice école élémentaire André MARSAULT
  2. Justin AZANKPO, Proviseur du lycée des métiers La Tournelle
  3. Françoise CORDELET-PIVOT, Chef d’établissement de l’école Sainte-Geneviève
  4. Fabienne PRELLIER, Enseignante école élémentaire Sagot VOLTAIRE

 

La réussite de notre République, c’est d’avoir fait de l’école un lieu, neutre et sûr, où se transmet le savoir, où l’on intériorise la règle sociale et où chacun apprend à devenir un citoyen, c’est-à-dire un individu suffisamment libre, éclairé et responsable pour participer à la vie démocratique.

L’école est un creuset où se rassemblent tous les enfants de France, parce qu’elle transmet les valeurs et les savoirs qui en feront plus tard des citoyens épanouis, engagés dans la vie familiale, dans la vie professionnelle, dans la vie sociale.

La force de l’école de la République c’est de perpétuer la France en assurant la transmission de l’héritage historique, littéraire et artistique de notre pays.

L’école de la République, c’est une école dont le professeur, le savoir qu’il dispense et l’autorité qu’il incarne forment les seuls piliers, et pour tout dire le centre.

Il faut bien du métier et du talent pour faire classe aux enfants.

La Garenne en Fête – samedi 24 et dimanche 25 juin 2017

Animations sur la place des Champs-Philippe et sur la place de la Liberté

 

Départ de la Course sur route des écoles

 

Remise des prix de la Course sur route des écoles

 

Brocante (place de la Liberté) dimanche 25 juin

 

Cérémonie inter-religieuse – Parc Wangen il Allgäu, dimanche 25 juin à 15h00

 

Grande parade, dimanche 25 juin

 

L’équipe de la Croix Rouge française qui était présente à l’occasion des fêtes de la Garenne

 

Remise du Label Qualité Excellence pour l’association de Football garennoise (AFGC), le dimanche 25 juin 2017 (stade Marcel-Payen). Philippe JUVIN avec Alain VIAUD (Président de l’AFGC) et Baptiste DUBOIS (Maire-Adjoint aux Sports)

Concert de fin d’année du Conservatoire de Musique de La Garenne-Colombes – 25 juin 2017

Philippe JUVIN avec Jérôme GREFFIN, Directeur du Conservatoire (au premier plan, à droite), et Jean-Baptiste MEREL, Président du Conservatoire (au second plan).

 

Photo de l’ensemble des participants du concert (Conservatoire de Musique et Cercle des Arts)

Quatrième édition de la Nuit Blanche des Livres à La Garenne-Colombes – Vendredi 23 Juin 2017

Sur l’estrade : Nathalie IRIS (librairie Mots en Marge) se trouve à cote de Philipe JUVIN ;

Poignée de main : Philippe JUVIN salue Alain MABANCKOU

Fête de la musique à La Garenne-Colombes – 21 juin 2017