Philippe Juvin, le Blog
Député européen, Maire de La Garenne-Colombes
Président de la fédération Les Républicains des Hauts-de-Seine

Europe | Le blog de Philippe Juvin - Part 3

Actualités 'Europe'

Le programme « Ecole ambassadrice » du Parlement européen

Résultat de la Question de la Semaine

Note d’information européenne

Votes en commission IMCO au Parlement européen le mardi 23 janvier 2018

Aujourd’hui, en commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs, j’ai voté deux rapports.

Le premier vise l’établissement d’un programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense. Ce nouveau fonds permettra de soutenir la compétitivité et la capacité d’innovation de nos entreprises de la défense en Europe.

Le second rapport adopté aujourd’hui est relatif aux procédures de tests des véhicules avant et après leur mise sur le marché. Ce texte contribuera à garantir la sécurité des usagers et la protection de l’environnement, notamment pour ce qui est des quotas d’émissions automobiles.

 

Je me suis également exprimé sur la proposition de mettre en place une « carte électronique de services ». Cet outil doit permettre à une entreprise souhaitant établir son activité dans un autre pays de réaliser directement ses démarches administratives auprès de son pays d’origine. Actuellement, c’est le pays de destination qui est responsable du traitement de ce type de demande. Pour des raisons à la fois économiques et politiques, je suis opposé à la mise en place d’un tel instrument qui priverait de fait l’État membre d’accueil de son droit de contrôle sur les prestataires de services s’installant sur son territoire.

Résultat de la Question de la Semaine

Le Figaro Magazine « La Commission européenne aurait-elle menti aux députés européens ? »

En direct du Parlement européen – Janvier 2018

Cette semaine, je suis à Strasbourg pour la première plénière de l’année du Parlement européen. C’est l’occasion de revenir sur les grands dossiers européens qui ont rythmé l’année 2017 et rythmeront cette nouvelle année.
Parmi eux, nous avons adopté fin 2017 une résolution à 438 voix (contre 152), appelant à l’application de sanctions contre la Pologne au vu de la menace pesant sur l’état de droit dans le pays.

Je reviens sur une des grande avancée européenne de l’année 2017: le Fonds européen de défense a été mis en place. Il financera la recherche et le développement de technologies à usage militaire, pour une vraie souveraineté européenne en matière de défense.

Une belle victoire du Parlement européen et en particulier du PPE qui a voté l’interdiction de la pêche électrique. Nous sommes vigilants à la préservation des ressources maritimes. Cette pratique en cours d’expérimentation en mer du Nord par les Hollandais dévaste les stocks de poisson et désavantage les flottes utilisant les pratiques traditionnelles.

Je reviens sur l’accord de libre-échange conclu entre l’Union européenne et le Canada, en application provisoire depuis septembre 2017. Avec le CETA, 98% des produits français entreront au Canada sans droit de douane. Il avantagera beaucoup de secteurs français et en particulier nos PME, tout en préservant la qualité de nos produits. Non, le bœuf aux hormones n’arrivera pas dans nos assiettes car les Canadiens sont contraints d’appliquer les normes sanitaires européennes. Il faut que le Parlement français ratifie cet accord bénéfique pour nos agriculteurs et nos industries.

Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique

Résultat de la Question de la semaine

Résultat de la question de la semaine

Résultat de la question de la semaine

J’étais sur LCP pour parler de la 2e phase du Brexit


Visite au Parlement européen d’une délégation de jeunes élus Les Républicains d’Ile-de-France

 

Résultat de la question de la semaine

Le 8 décembre j’étais l’invité de TV 78 – La chaîne des Yvelines

Sommaire de l’émission

L’INVITE : Notre invité est Philippe Juvin, eurodéputé (LR) d’Île-de-France. Ensemble, nous ferons un tour complet de l’actualité européenne, et nous verrons, suite aux révélations des « Paradise Papers », comment l’Europe peut lutter contre l’évasion et l’optimisation fiscale.

LES PERES FONDATEURS Chaque mois, nous vous faisons découvrir celles et ceux qui ont participé à la construction européenne. Ce mois-ci : Jacques Delors. Président de la commission européenne de 1985 à 1995, beaucoup le considèrent comme un des pères fondateurs « modernes » de l’Union Européenne, à l’instar de Jean Monnet ou Robert Schuman avant lui. Son parcours avec Philippe Le Guen, directeur de l’association Jean Monnet, basée dans les Yvelines.

ET CHEZ NOS VOISINS ? Notre rubrique « et chez nos voisins, ça se passe comment ? » 57,4% d’abstention au second tour des législatives en juin. Du jamais vu depuis 1958. Election après élection, en France, l’abstention ne cesse de battre des records. Et si, contre l’abstention, on rendait le vote obligatoire ? La mesure existe déjà dans certains pays européens, et elle est parfois assortie de sanctions. Faut-il obliger les électeurs à se rendre aux urnes ? Est-ce vraiment efficace ? Éléments de réponse avec Olivier Janoueix, responsable du Centre Europe Direct à Saint-Germain-en-Laye.

Modification des règles aux élections européennes, le mépris de la France des régions

.

Le gouvernement a confirmé aujourd’hui son choix de réformer le mode de scrutin aux futures élections européennes de 2019 sur des listes nationales, au lieu des 8 grandes circonscriptions interrégionales en vigueur depuis 2004.

Cette annonce va à l’encontre des propositions de notre famille politique de préserver un mode de scrutin régionalisé à la proportionnelle mais autour de 13 euro circonscriptions, correspondant à la nouvelle carte des régions françaises. Cette proposition de loi était motivée par la volonté chère aux Républicains de consolider le lien entre les eurodéputés et les réalités locales et régionales, à l’heure où les élus ne cessent de se voir reprocher de s’en tenir toujours plus éloignés.

Faut-il rappeler le rôle fondamental que joue le député européen auprès des citoyens, des entreprises, des associations ? L’eurodéputé élu dans sa région, qu’elle soit petite ou étendue, reste la meilleure garantie de proximité pour répondre aux attentes des citoyens envers l’Europe. Bien que les eurosceptiques essaient de nous faire croire que l’Union européenne est une construction supranationale hors sol, les régions ont un poids décisionnel et politique majeur à Bruxelles : les fonds européens sont directement gérés par les Conseils régionaux, et aucune décision concernant les collectivités locales ne peut être prise par les institutions sans l’avis du Comité des régions. Comment l’association ou le citoyen identifiera-t-il l’eurodéputé qui peut l’aider à comprendre les mécanismes d’accession aux fonds européens, ou plus généralement à comprendre le fonctionnement de l’Union européenne?

Avec cette énième refonte des règles électorales, le gouvernement ne va qu’éloigner d’avantage les citoyens français du jeu démocratique européen. Les grands gagnants seront aussi les partis extrêmes, qui verront mécaniquement leur poids gonfler grâce à la proportionnelle.

Les Républicains ont considérablement participé à la forte influence de la France au sein du Parlement européen, et nous restons convaincus que c’est en présentant des candidats ancrés dans leur territoire, à la fois réformateurs et clairvoyants, que nous arriverons à porter la voix de notre pays au cœur de l’Europe de demain.

Enfin, dans quelle autre démocratie un gouvernement se permet-il de changer le mode de scrutin parce que tel est son désir et son intérêt ? Aucune.

Résultat de la Question de la semaine

Retrouvez l’émission de Public Sénat à laquelle j’ai participé pour évoquer l’actualité européenne – 22 novembre


Mardi 21 Novembre 2017 en commission IMCO au Parlement européen

Je me suis exprimé cette semaine au sein de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO) dont je suis membre au Parlement européen.
Nous avons débattu deux textes qui visent à faciliter l’accès au marché unique pour les prestataires de services. La libre circulation des services est l’un des principes phares du marché intérieur au côté de la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux. Cette liberté nous permet à tous d’exploiter l’ensemble des opportunités que nous offre le marché unique.
Dans mon allocution, j’alerte sur la nécessité de laisser aux Etats membres la pleine capacité à réguler des secteurs sensibles tels que celui de la santé.

Le métier de denturologue par exemple (professionnels offrant des services de prothèse dentaire directement aux particuliers), n’existe pas en France. Les normes ne sont pas les mêmes dans tous les Etats membres et il ne faut pas risquer qu’un alignement au niveau européen vienne dégrader la qualité des soins.


En commission IMCO (commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs) au Parlement européen ce matin

Résultat de la Question de la Semaine

Retrouvez l’émission de LCP à laquelle j’ai participé sur les Paradise Papers