Afghanistan, Kaboul J65 : Deux nuits terribles

Deux nuits terribles. C’était Verdun. Avant-hier, quatre frères arrivent en même temps. Tous les quatre blessés par arme blanche. Deux avec un hémothorax massif, dont un avec également des plaies abdominales pénétrantes. Tous les deux ont été opérés très rapidement. Deux thoracotomies d’hémostase en même temps … Je n’ai jamais vu cela en France. Un des deux est décédé en sortie de bloc, après une transfusion massive. Il était en collapsus à  l’arrivée et une hémoglobine à moins de 2 g. Le second s’en est mieux tiré. Il est aujourd’hui extubé et nous venons d’organiser un convoi pour l’emmener au Wazir Akbar Khan Hospital, un des hôpitaux civils de Kaboul. J’avais eu l’heureuse idée de prendre contact avec eux en leur rendant visite il y a deux semaines. Le problème majeur que nous avons rencontré a concerné le sang. Difficile de vider notre petite banque du sang, absence de plaquettes, et nombre limité de plasma cryodesséchés. Du coup, nous avons fait ce que nous ne faisons pas en France : prélèvement de sang sur un des deux frères peu blessés et transfusion immédiate. La journée avait commencé à 4 h du matin. Nous nous sommes couchés à 3h.

Hier, suite avec un ressortissant turc qui travaillait sur une citerne. Explosion de la citerne : l’homme a été projeté et est tombé de trois mètres sur la tête. Il nous est arrivé deux ou trois heures après. Hématome extra dural, sous dural et intra-cérébral. Embarrure et pneumencéphalie … Trépanation à la volée avec le matériel de base. Le patient est décédé.