Afghanistan, Kaboul J52: Kaboul la nuit …

La nuit tombe vite à Kaboul. Vers 19h, il fait sombre. Le silence se fait aussi curieusement rapidement. Seul le vent et le muezzin se dégagent. Une certaine impression d’irréalité. Pas de bruit de fond. Kaboul n’est pas faite d’industries qui ronronnent de façon autonome. Quand les hommes s’endorment, le silence trouve une vraie place. Presque bruyante tellement l’absence de bruit tranche avec le murmure de la ruche humaine d’il y a quelques heures encore. Quelques morceaux de vie. MG, infirmière du GMC, vient gouter le silence. Je semble déranger. Et puis je n’avais pas encore présenté Jean-Philippe, chat afghan pur race de gouttière locale : la mascotte du GMC.