Afghanistan, Kaboul J47 : appel à mes lecteurs

Départ de Warehouse tôt le matin. Deux voitures banalisées blindées. Direction l’ Ibn Sina Emergency hospital, qui est le plus centre de traumatologie afghan. Discussion avec les médecins. Et Visite. Une réanimation sans appareil de réanimation. Des malades dans des lits, soignés par des gens plus que dévoués, mais sans médicament ni matériel. Au bloc opératoire, les infirmiers me demandent si je sais faire fonctionner leur machine d’anesthésie. Je m’y essaie. Pour une, j’y parviens. Pour l’autre, non. Je pense qu’il faut déjà y brancher de l’oxygène sous pression. Qu’ils n’ont pas. Mais ils n’ont pas non plus le livret du fabricant. Je leur promets d’essayer de trouver ça sur internet. Aux lecteurs de cette note : pouvez-vous faire sur Google la recherche de ce livret pour moi ? L’appareil est sud coréen, et est de marque KOICA ? Sont inscrits à sa face antérieure les mots suivants : Royal 77, Anesthesia machine. Merci d’avance